Le même et l'identique

Est-ce que ce qui est le même d'apparence est forcément identique ? Réflexion philosophique du moment...

Le même et l'identique

C'est clairement ce qui m'est venu à l'esprit au regard de mes dernières sorties. Probablement les dernières de ce mois d'août. Bon j'avoue que le sujet était traité à la radio dernièrement. Quand tu passes des centaines de kilomètres par semaine dans la voiture pour l'entrainement de tes enfants, ceci explique cela.

Le même et l'identique

Avec le peu de temps restant à disposition et pour contrecarrer les plans de la chaleur en journée, j'opte pour des coups du matin rapides sur des endroits plutôt frais. La brume est même parfois assez insistante, donnant alors des images et des ambiances incroyables.

Le même et l'identique
Le même et l'identique

Deuxième plaisir, découvrir et redécouvrir des secteurs que je pratiquais adolescent. Les cibles ou plutôt la cible visée était ou est le brochet... Oui car visiblement certains poissons se sentent pousser des ailes. Nous y reviendrons plus bas...

Le même et l'identique

Au niveau leurres, je ressors avec grand plaisir mes swimbaits les moins onéreux et pas forcément les moins efficaces, bien au contraire. Comme le disait Damien, pour prendre l'exemple du Jointed Claw, ces leurres ont été élaborés avec et pour l'utilisation d'un monofilament en direct et nous leur collons un fluoro 100/100ème et une agraphe de la mort devant le nez...

Certains, comme le S-Waver 168 (12€) (ou même le 200 comparé au Jointed Claw Magnum), s'en sortent nettement mieux.

Je me rappelle les dires de Bertrand N'Gim (=> Son blog ) qui me racontait que lors d'un de ses voyages à la poursuite des Smallies au swimbait, sa préférence allait vers le S-Waver comparé au Jointed Claw. Apparemment la solidité et la nage semblaient être préférées sur le long terme d'un voyage de pêche...

Le même et l'identique

Le Biwaa Glidbeast 145 S qui a déjà été présenté ici même a lui aussi fait ses preuves avec ses modestes 15 ou 16€ suivant la taille. Le changement de ligne brutal à chaque coup de manivelle combiné à un corps assez haut, semble très énervant pour Messire Esox. Il reste rarement sans sanction...

Le même et l'identique

Enfin le Freddy de chez Illex revu et mis au goût du jour, un peu plus cher (dans les 21€), semble avoir gagné dans le côté suspending. Il coule plus lentement que la première version et réalise une nage ultra simple et facile à mettre en place, très chaloupée, laissant la possibilité de faire de longues glissades après chaque impulsion. Inversement le S-Waver peut s'avérer plus capricieux. Le Freddy reste la facilité à l'état pur.

Le même et l'identique

Ce sont d'ailleurs ces deux derniers que j'ai un peu plus utilisés ces derniers temps. Sur un poste marqué, très tôt, après plusieurs poissons capricieux ratés lors des dernières sorties, je valide enfin un de mes coloris favoris : le Tequila Sunrise.

Le même et l'identique

Forcément, quoi de mieux que ce petit cocktail peu avant le lever de soleil ?

Le même et l'identique

Mais sur certains poissons il ne permet pas un déclenchement total... Je switche alors parfois sur le Glidbeast qui, en général, déclenche des attaques encore plus violentes.

Le même et l'identique

De quoi également bien se réveiller de bon matin...

Le même et l'identique

Enfin sur une de mes dernières sorties, voyant les heures passées à vitesse grand V, je repasse sur un coloris classique ayant déjà fait ses preuves sur le cousin Leuciscus Cephalus. J'ai pris pour habitude de revenir aux coloris naturels voire proche de la couleur du fond lorsque la luminosité s'intensifie.

Le même et l'identique

Le soleil de plomb commence à faire son effet et les postes visés sont les zones d'ombres à proximité des courants. Je n'ai plus que quelques minutes avant de replier.

Le même et l'identique

A l'attaque, ce fut encore une fois très rapide. La troisième fois cette année que je prends un chevesne en cherchant le brochet sur ce type de leurre mais la deuxième fois dans une zone très courante. Lorsque le poisson arrive pris par le triple de queue planté dans une nageoire, on peut vite croire à une prise au "raccroc".

Le même et l'identique

Après examen de la bête, j'observe une piqûre du triple ventral sous la bouche. Dans le combat très rapide, il s'est défait et c'est le triple de queue qui est venu se piquer sans dommage (heureusement) dans une de ses nageoires pectorales.

Le même et l'identique

Je commence à comprendre les attaques de ce poisson sur de telles proies. La tête est en général la cible et l'attaque avec une bouche si petite ne laisse que peu de chance aux triples du leurre de 17cm d'être correctement engamés. Tout comme on peut le voir Outre-Atlantique avec des leurres à trois triples sur le fameux Smallie...

Encore une surprise donc mais qui commence à devenir presque monnaie courante en cette saison comme je le mentionnais dernièrement. Cette fois place à un changement météo et à la réflexion de la prochaine cible et de l'arme qui va avec.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Parce qu'il serait criminel de ne voir la pêche que sous un seul angle. / Eight Figure Production -  Hébergé par Overblog