DEPS Slide Swimmer 250

Comment ne pas parler de swimbait sans parler du DEPS Slide Swimmer 250 ? Dans notre optique de chercher un leurre permettant de toucher chez nous de jolis brochets, la récente refonte de ce leurre classique mérite que l'on s'y arrête.

Nous sommes là encore avec un leurre qui a une solide réputation sur le bass et qui malheureusement (ou heureusement ?) est assez excessif en prix.

J'avoue que je n'ai jamais été fan de ces produits qui sont hors de prix. Quand j'ai pu me le permettre, j'ai franchi le pas. Cela reste une passion de se les procurer en plus du fait de les utiliser pour traquer nos prédateurs préférés.

DEPS Slide Swimmer 250

Mais finalement, ce n'est peut être pas si mal que cela reste à un certain niveau de prix (Quoique... Si on regarde certains utilisateurs de Balam... !!??). Le problème avec les produits qui se répandent vite, c'est le dogme qui découle de leur utilisation par une population avec un manque de culture ou du moins un manque d'ouverture d'esprit.

Ce n'est pas méchant mais parfois on lit ou on entend des choses qui peuvent déranger quand on a à cœur de véhiculer des idées véritables. 

Et donc pour revenir à ce leurre, on ne peut pas parler du DEPS Slide Swimmer 250 sans parler de Butch Brown.

DEPS Slide Swimmer 250

Un des premiers pêcheurs à avoir utilisé ce leurre, il l'a souvent retouché que ce soit en changeant les hameçons pour des triples noirs de chez Gamakatsu moins brillants et plus légers (s'alignant mieux avec la nage du leurre), mais il l'a également renforcé en insérant à l'intérieur une résine afin de le rendre invulnérable aux chocs contre les rochers.

A retenir, c'est donc un leurre de 25cm pesant dans les 176g. Il coule lentement donc l'utilisation de lests additionnels sera parfois bienvenue. Son corps solide est recouvert d'une partie plus souple.

Encore une fois c'est le gros souci pour nous autres européens... La durée de vie face à Messire Pike sera forcément limitée. J'ai hâte d'observer cela sur les miens mais j'ai déjà rajouté un deuxième anneau brisé à chaque triple et retenu la leçon du triple plutôt noir que gris.

Source : www.wired2fish.com

Source : www.wired2fish.com

Contrairement à ce que l'on peut voir de nos jours, Butch Brown s'est attaché à seulement quelques leurres comme le DEPS afin de coller à la nourriture des gros bass qui hantent les lacs près de chez lui. Ne lui parlez pas de Baitfiness...

Il a donc développé un sens de la traque des gros spécimens qui est assez intéressante et surtout fondée sur des observations météorologiques ou en fonction des saisons. Vous trouverez pas mal de vidéos là dessus, notamment celles de Tackle Warhehouse.

Là encore, la leçon à retenir pour nous : match the hatch ! Donnons leur ce qu'ils veulent, observons encore et toujours quel est le fourrage principal, son déplacement, sa zone de tenue en fonction des saisons.

 

Source : www.wired2fish.com

Source : www.wired2fish.com

Dans la dernière vidéo que je mettrai en lien, il y explique clairement son point de vue et ses approches plutôt simples et encore une fois fondées uniquement sur le bon sens.

J'aime particulièrement le fait qu'il pêche sur le même bateau depuis 45 ans. Il envisage seulement à 63 ans de changer pour un nouveau modèle.

Ne lui parlez pas d'électronique ou des derniers bassboat high tech... Sa connaissance et sa présence lui ont permis d'acquérir assez de connaissances pour se passer de ce genre d'outil ou du moins de ne pas scanner le lac dans son intégralité comme le font certains.

Enfin dernier point qui m'a beaucoup fait sourire, il parle du fait que certains pêcheurs de bass records se focalisent sur ce poisson durant la reproduction.

Ce genre de pêcheur cherche alors avec avidité les indices d'un nid et ensuite le gros trait noir à proximité qui pourrait être une femelle géante, pleine d’œufs et potentiellement votre nouveau record en terme de lbs...

Butch Brown explique que ce n'est clairement pas son type de pêche et que traquer les bass géants toute l'année lui permet d'apprendre tous les jours quelque chose.

D'année en année il continue d'accumuler de nombreuses prises appelées "Double Digit", c'est à dire au delà de 10lbs. Lui et son bateau sont probablement un duo rare sur notre petite planète...

On peut donc retenir pour nos pêches :

- Connaître son leurre et apprendre à le modifier si besoin. Pas la peine d'avoir 15 modèles différents si l'on a une confiance aveugle dans l'un d'eux.

- Restons simples dans les approches : matériel solide et qui a fait ses preuves, bon sens, observation. Le bling bling et les bateaux rutilants... pour les fils à papa.

Pour ceux qui ont donc quelques heures devant eux et qui voudraient aller plus loin :

Pour ceux qui sont encore là et qui voudraient aussi comprendre que nous ne vivons pas dans un monde de "Bisounours", vous pouvez descendre encore un peu...

En effet, dans le monde de la pêche, assez souvent je dois dire, on observe des prises records ou trop fréquentes pour que ce soit de l'ordre du réel. Surtout ne vous avisez pas d'émettre un doute ! "Vilain petit mouton noir ! Ne nous casse pas nos rêves !".

S'il y a bien un nom qui revenait souvent comme celui de Butch Brown, Mike Long a très souvent été cité. Malheureusement, la réalité n'est pas forcément très jolie. N'oublions pas de toujours mettre de la distance avec certaines prises... ;-)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
L
Super, merci =D J'ai appris pleins de choses sur cette légende de MR BUTCH BROWN , ca me rassure donc on peut être le "Number1 " tout en ayant un bateau de 45 ans et sans être un "geek" de l'électronique embarquée . Je trouve cool que tu mettes en relation Butch VS Mike . En France il y a pleins de Mike ... Tu devrais créer une rubrique du genre "Balance ton Mike...." = D : ) . Merci encore de vulgariser des légendes comme Butch , car mon anglais étant proche du niveau "where is Brian" ca m'aide énormément . J'espère un jour arrivée à la hauteur de l'orteil de Butch Brown : )
Répondre
Montrer aux pêcheurs français certaines légendes de ce sport devrait être plus courant. Comme le disent d'autres, la culture du pêcheur français moyen est à la ramasse. Le pire c'est quand on parle avec un jeune qui t'assure connaître tous les noms que tu cites et lorsque du coup tu essayes d'aller plus loin, échanger sur un fait concernant une compétition US ou une approche japonaise... La personne se rétracte. Il n'y a pas de honte à ne pas connaître telle ou telle chose. Au contraire, le jour où on essaiera de démocratiser tous ces savoirs et qu'on en parlera plus, on sera moins centrés sur nous petits français et probablement meilleurs dans les approches mais aussi dans une culture de groupe pour défendre nos intérêts.<br /> Je trouvais intéressant de mettre Mike Long à la fin pour montrer qu'il faut toujours nuancer nos propos et nos connaissances sur certains "bons pêcheurs". Balance ton Mike... Cela ferait du dégât ! Je vois que tu en connais déjà quelques uns dans le milieu français avec leur arme redoutable du plomb palette... XD <br /> Pour l'avoir expérimenter avec certains, c'est très vicieux car cela se retourne contre toi. La vraie question c'est est-ce que les gens sont prêts à entendre certaines choses ? Ils préfèrent la plupart du temps être là en consommateur visuel. Comme je te le dis souvent : "On ne remplit pas une coupe déjà pleine". La remise en question de soi ou de l'autre n'est pas toujours facile mais peut amener à s'améliorer, c'est même parfois douloureux d'admettre qu'un tel fait mieux que nous. Mais au final ça nous aide à avancer et quand parfois c'est trop "gros" et que c'est évident qu'il y a un truc bizarre... On devrait pouvoir le soulever sans s'en prendre plein la tronche. <br /> Ce qui, au final, est marquant dans l'histoire de Mike Long, c'est tout ce qui a suivi derrière au point que le type disparaisse. Si on avait donc cette ouverture d'esprit, on pourrait condamner ses actes et lui laisser une chance de se racheter. Finalement le commun des mortels est soit aveugle et apprécie. Mais quand on lui redonne la vue, cela part dans le sens inverse. La place à trouver entre les deux est difficile...
Parce qu'il serait criminel de ne voir la pêche que sous un seul angle. / Eight Figure Production -  Hébergé par Overblog