Le retour du "close fishing"

La première catégorie étant fermée, nous allons pouvoir évoquer une des pêches qui prend une place importante dans ma passion de leurriste : le "close fishing".

Encore un anglicisme à la noix ! Moi ça me fait rire et tant que "cheburaskha" sera employé par des pêcheurs pour parler d'un simple montage texan avec une agraphe et un plomb articulé (que l'on utilisais déjà au 20ème siècle) alors je continuerai de trouver des trucs à la "one again". 

Le retour du "close fishing"

Le "close fishing", on pourrait le traduire par "quand ça prend dans les pieds". Damien a déjà fait une vidéo là dessus. 

J'aime le terme anglais car il me rappelle certaines courses de Nascar où la victoire se joue parfois avec quelques centimètres d'avance. Ici aussi, quand un broc énervé englouti votre leurre et que tout ça se passe à 5 mètres devant vous... il faut être bien accroché !

J'ai beaucoup de mal de pêcher le brochet dans des espaces vastes. Je me fais violence pour aller sur les lacs ou pêcher des étangs sans poste marqué. Je trouve un vrai plaisir à pêcher des arbres, des buissons, des retours de courant, des radiers suivis par des postes plus profonds.

Cela me paraît beaucoup plus vivant et l'intérêt va être de voir l'attaque parfois dans nos pieds. Les montées d'adrénaline sont fréquentes et franchement visuellement c'est un régal.

Le wading permet de faire corps avec l'élément.

Le wading permet de faire corps avec l'élément.

Cette année, cela a commencé sereinement avec des poissons standards mais déjà parfois de jolies attaques. En début de saison, juste après la fraie, sur les journées pluvieuses et les petites rivières parsemées de joncs, le spinnerbait était vraiment irremplaçable.

Le jig pouvait lui aussi être intéressant mais j'avais noté qu'il le devenait un peu plus tard dans la saison. Un autre leurre incontournable en ce moment "post fraie" était le jerk. Même si j'ai parfois capturé des poissons bien modestes, le fait de les attraper sur des secteurs dits "à truites" rajoute un plaisir particulier. Et peut aussi questionner...

Spinner / Jerk / Jig, le tiercé gagnant...
Spinner / Jerk / Jig, le tiercé gagnant...
Spinner / Jerk / Jig, le tiercé gagnant...

Spinner / Jerk / Jig, le tiercé gagnant...

Le genre de petit joujou à la fois beau et peu onéreux...

Le genre de petit joujou à la fois beau et peu onéreux...

Mais tout ça c'est bien gentil et ce n'est pas avec nos échanges communs avec Damien que ma situation allait s'améliorer... Je décidais de passer sur ses conseils à la taille supérieure.

Pour certains comme moi, les blocages peuvent venir de notre "monde pêche" initial. Passer de PN de quelques grammes à des big bait de 100 grammes et plus, c'est le jour et la nuit. Et quand vous le faites dans un milieu assez étroit, vous vous dites que vous vous lancez vraiment dans une recherche qui ne débouchera peut être sur pas grand chose.

Dans la mangrove ou presque.

Dans la mangrove ou presque.

Ou pas...

Le leurre qui m'aura marqué pour ses diverses animations possibles, est le dowzswimmer 220 SF. D'occasion j'ai pu trouver certains modèles entre 25 et 35€, loin bien loin des Balam à 160€ et plus.

Pour ce qui est de la construction, le fait que le leurre soit en 3 éléments avec des articulations (n'ayant pas du tout la même amplitude) permet de multiples possibilités liées à la vitesse de récupération. Assez proche d'un swimbait par moment et totalement déclencheur, tel un glide bait, à d'autres.

Rajoutez à cela une densité flottante et vous vous dites que les gars de Jackall ont tout compris. Le comble c'est qu'il est beau ! Dès qu'il sera de retour en 2022, jetez vous dessus ! Ou mieux, pensez aux coloris Jackall, tellement plus funs que les coloris français...

Ce genre de journée avec deux poissons au dessus des 80.
Ce genre de journée avec deux poissons au dessus des 80.
Ce genre de journée avec deux poissons au dessus des 80.

Ce genre de journée avec deux poissons au dessus des 80.

Encore une fois, le timing avait de l'importance. La sortie de fraie était un fait mais également le niveau descendant d'après crue. Je l'ai souvent observé mais lorsque le niveau baisse, les brocs sont dehors.

Mon dowzswimmer a eu du ma à finir la journée et j'avoue que ce n'était pas le(s) poisson(s) que je recherchais en priorité. Mais encore une fois, j'étais déjà tellement satisfait de ces premières sensations en corps à corps que j'en ai perdu ma concentration pour aller tenter la grosse mémère.

Quelques jours plus tard, encore une fois avec une météo plus que favorable, c'est sur un spot à la recherche des grosses perches que la surprise fut au rendez-vous.

Toute la définition du "close fishing" était là : la vague à l'impact du leurre qui dit qu'il y a quelqu'un, le leurre qui disparait, les hameçons sans ardillons qui ne tiennent pas bien et le bonhomme à deux doigts de partir au fond du marécage...

Cette fois la barre des 90cm était quasiment atteinte.
Cette fois la barre des 90cm était quasiment atteinte.

Cette fois la barre des 90cm était quasiment atteinte.

Sur ma lancée, j'ai essayé de dupliquer ce type de recherches à d'autres secteurs. Certains poissons beaucoup plus longs mais bigrement éduqués m'ont donné quelques souvenirs très vivaces. Il me tarde de pouvoir les retenter l'année prochaine.

D'autres types de leurres ne m'ont pas rapporté les poissons escomptés. Et comme dans chaque technique, son lot de poissons perdus...

Encore un leurre sous-utilisé : le bon vieux S-Waver 200.
Encore un leurre sous-utilisé : le bon vieux S-Waver 200.

Encore un leurre sous-utilisé : le bon vieux S-Waver 200.

Les derniers poissons de cette saison en petit cours d'eau ont été pris jusque vers la fin septembre où malheureusement la pêche se finissait.

Ben oui, la rivière est quand même classé en première catégorie. Les truites se meurent mais c'est peut être pas si mal que ce soit classé ainsi. Cela laisse une très grande période à nos brochets des courants pour se refaire la cerise.

Le gang des 70/70+ et les swimbaits...
Le gang des 70/70+ et les swimbaits...
Le gang des 70/70+ et les swimbaits...
Le gang des 70/70+ et les swimbaits...
Le gang des 70/70+ et les swimbaits...

Le gang des 70/70+ et les swimbaits...

J'ai même réussi à faire un poisson au leurre souple... Comme quoi je file un mauvais coton.

Un des derniers...
Un des derniers...
Un des derniers...

Un des derniers...

Allez, il est temps de passer (la)(en?) seconde...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
L
Une belle collection de Brochets pour cette saison =D . Je reviens sur le "Close fishing" et la pêche de longues distances , sur le Brochet chasseur en embuscade un peu dans le genre grand félin .... Les grandes étendus sont plus difficile à cerner je trouve car naturellement on va lancer loin avec cette approche 9 fois sur 10 si le Brochet se poste à grande distance de la berge j'ai que des suivis qui avortent . Maintenant en gravière , lac de barrage , ballastière .... Je prospecte au maximum les 10 premiers mètres , de façon à solliciter les Brochets en activités . En générale seul les premiers mètres en topographie permettent des embuscades . toujours dans l'optique de pêche du bord , il faut peut être se résigner à bien pêcher ce qui est pêchable pour nous . J'aime beaucoup ta réflexion sur le " Cheburasha " moi ce montage ou leurre je sais pas trop comment le nommé m'impressionne beaucoup du moins les gars qui ont commercialisés le truc ... J'aurais jamais pensé ou osé me dire tient je vais vendre un hameçon Texan avec une agrafe et une chevrotine . Je faisais se montage il y a 20 ans pour pêcher le Black bass et que les Rubber jig et pomb balle n'étaient pas encore commercialisés en France ... je suis passé à coté d'un concept qui aurait pu me rendre riche =D : ) Vendre du vent c'est fort quand même ; )
Répondre
C'est ça qui est vraiment risible. Plutôt que de s'auto-approprier le truc, il serait bon de reconnaître que cela existait déjà. Idem quand je vois le jika rig et des marques qui s'approprient le concept alors qu'un plomb d'arlesey sur un anneau brisé et un émerillon font le même travail. Toujours pareil, les grosses "teutê" de la pêche... XD<br /> Pour le broc je suis d'accord avec le fait d'attacher plus d'importance aux bordures mais plus le temps passe et moins j'ai envie d'aller me faire ch*** en plan d'eau. Je dis souvent "pêcher dans une baignoire". Je l'admets ça doit être une déformation de ma part, venant de la truite j'ai besoin de postes et d'imaginer des tenues. On se refait pas... ;-)
Parce qu'il serait criminel de ne voir la pêche que sous un seul angle. / Eight Figure Production -  Hébergé par Overblog