Golden Brown

Après autant de touches au toc, je retentais malgré tout au LS. En revenant cette fois sur les lieux de la première prise de l'année... Objectif : ces fameuses Golden Brown comme je les appelle. Le texte de la chanson des Stranglers leur colle à merveille.

Golden Brown

Avec le niveau encore assez fort, je déclenche alors énormément de touches classées sans suite... Jusqu'à ce qu'une première belle attaque le leurre souple vigoureusement.

Golden Brown

Enfin un premier beau poisson !! Pourtant quelques jours auparavant, sur un modeste ru ce ne fut pas la même... Quelques heures après le travail, je décidai de tester mes réflexes avec une sortie toc en milieu très encombré, histoire de voir ce qu'il me restait.

Ressortir la 3m50 téléréglable et retrouver la gestuelle qui va avec...

Golden Brown

Par endroit se succèdent de très jolis postes mais les touches sont infernales. Ce sont de petits poissons qui sautent sur le ver à chaque dérive. Comme d'habitude, je finis par m'énerver, je m'accroche et rate les plus beaux poissons. L'attitude paisible du Tai Chi s'est visiblement envolée.

Moi qui étais persuadé de la supériorité du toc en ces lieux. Je n'ai plus qu'à ramasser mes billes et retravailler l'humilité. Une bonne baffe...

Golden Brown

Il fallait remédier à cela quelques jours plus tard. Cette fois, c'est la 3m90 qui allait s'y coller. Une longueur que j'apprécie vraiment sur certaines largeurs de rivière. Une canne premier prix mais qui me convient amplement.

Golden Brown

Les premières dérives matinales sont couronnées de succès mais la plupart de mes poissons se décrochent dont une très jolie presque marbrée. A la cinquième décroche, j'en chialerai presque. Bordel que c'est dur à encaisser.

Mais je poursuis car j'arrive sur des spots que je connais comme ma poche et qui sont en général bien habités. Ils sont de plus, difficiles à pêcher. Cela enlève toujours une certaine pression de pêche.

Je prends une autre belle touche et un combat tout en lourdeur comme le précédent joli poisson perdu... mais ce n'est pas une "golden brown" mais l'un de ces "cookies" (robe parfois brun clair se rapprochant d'un cookie sortant du four à point). Un ombre si vous préférez. Il semble bien en forme et comme toujours, ces poissons ne se laissent pas capturer sans combattre.

Golden Brown

Une telle photo mériterait la peine de mort sur les réseaux sociaux. Il faut rappeler que l'ombre approche de sa période de reproduction. Quand par hasard, j'en prends au toc, je ne peux m'empêcher de les admirer. Alors oui, je prends parfois une petite photo rapide avant qu'il ne retourne à l'eau.

(NB : En Angleterre, ils sont pêchés durant les mois de janvier et février et visiblement on en fait pas tout un plat. Dans quelques temps je pêcherai les chevesnes avant leur reproduction alors qu'inversement, la pêche est fermée sur certaines rivières là bas. Ce n'est toujours qu'une histoire de point de vue... Du moment que le respect est présent dans les manipulations, je ne vois pas où est le problème).

Quant aux réseaux (a)sociaux je trouve cela de plus en plus déplacé. On y trouve vraiment tout et n'importe quoi. J'ai beaucoup de mal à y mettre les pieds. Certains s'inventent vraiment des vies et des compétences. C'est assez dramatique quand vous connaissez le vrai visage de la personne...

Mais revenons-en à ce fameux spot. Après quelques ajustements au niveau de la plombée, c'est imparable. Le niveau et la couleur du jour sont exactement ce qui se fait de mieux. Encore une fois quelques poissons modestes arriveront à l'épuisette mais surtout trois vrais poissons calibrés.

Golden Brown
Golden Brown

La dernière bien qu'encore assez maigre m'a fait une touche de joli poisson et un combat digne de ce nom. Elle est restée un moment sous la veine d'eau, le fil remontait... J'ai vraiment cru qu'elle était plus grosse que cela. Un poisson de plus de 40cm mais pas encore 45cm.

Golden Brown

Cette fois me voilà rassasié de touches et de points noirs. J'en ai pris plein les yeux. J'arrive aussi au bout de mon nylon sur ma canne toc. Je ne l'avais pas changé depuis deux ans, il va falloir investir.

Sur une journée ensoleillée, je ressors donc les fameux leurres souples. Cette fois la rivière est claire et le niveau revient à la normale. Les ratés sont encore nombreux mais je parviens à tirer mon épingle du jeu. Bien sûr je rate un très joli poisson, probablement entre 45 et 50cm. Toujours la même histoire...

Golden Brown
Golden Brown

Mais avec ce soleil et ces eaux basses, je peux enfin tester les photos subaquatiques. J'ai encore beaucoup de travail dans ce domaine, les réflexes ne sont pas encore là et je ne maîtrise pas du tout mon outil.

Golden Brown
Golden Brown
Golden Brown

Avril arrive doucement. C'est un mois sur lequel j'ai beaucoup misé dans l'espoir de croiser un beau poisson mais je n'en dirai pas plus.

J'espère aussi pouvoir m'octroyer cette sortie dans le massif du Morvan...

Enfin et bien sûr, je n'oublierai pas non plus mes chers poissons blancs qui doivent être en train de se réveiller. Un joli programme, pas forcément réalisable.

L'avenir nous le dira...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Parce qu'il serait criminel de ne voir la pêche que sous un seul angle. / Eight Figure Production -  Hébergé par Overblog