Orage et fortune - Jour 2

Ce deuxième jour, c'est en fin d'après-midi que je décide de rejoindre la rivière. Mes réflexes météorologiques ne m'annoncent rien de bon. Les nuages s'amoncellent dans la vallée tout en grossissant régulièrement. Je n'ai que peu de temps devant moi...

Le profil choisit semble moins escarpé que lors de la découverte du précédent ruisseau. C'est ce que je pensais au début... Seulement par endroit la rivière part dans des cascades impressionnantes et circule au milieu de blocs saillants.

Orage et fortune - Jour 2

Quelle est l'idée débile qui me pousse à aller voir ce secteur proche du mur d'escalade ?

C'est très simple, chez moi je cherche toujours le parcours le plus difficile d'accès. Comme vous le savez, les cormorans à deux pattes (la préfecture n'a pour l'instant pas validé l'autorisation de tir sur cet animal dévastateur) ont tendance à vouloir se garer devant le spot. Quand vous avez compris cela, alors la marche et la crapahute deviennent vos meilleures amies.

Orage et fortune - Jour 2

Le ciel a tendance à noircir rapidement cette fois. Je fais la sourde oreille jusqu'à ce qu'un coup de tonnerre fasse trembler le mur de rochers dans lequel je parviens difficilement à prendre un premier petit poisson. Je ne suis donc plus du tout rassuré...

C'est avec une imitation de D-Contact que je débloque mon compteur. Les impacts sur les rochers dus à mes piètres lancers en équilibre me font comprendre subitement son nom.

Orage et fortune - Jour 2
Orage et fortune - Jour 2

Après cette première prise et en remontant cette fois la rivière, je n'arrive pas à trouver le coloris et le modèle qui déciderait ces poissons de torrent.

J'ai bien quelques suivis mais ce n'est pas très concluant. Certains poissons tapent du bout du bec, d'autres sortent et ratent le leurre au dernier moment. Un deuxième poisson plus grand me donne un peu de courage...

Orage et fortune - Jour 2

Je me rends compte alors que sur ces rivières alpines deux types de présentations s'opposent : la verticalité et l'horizontalité.

Venant du toc, dans une cascade et la profondeur créée par celle-ci, une présentation verticale semble de mise.

A l'inverse en présentant un leurre, celui-ci aura tendance à être présenté de manière horizontale : une canne courte et une récupération régulière ne laissent que peu de temps et d'espaces pour présenter votre leurre verticalement.

Orage et fortune - Jour 2

Avec un poisson nageur sinking, les twitchs pourront à la rigueur permettre à celui-ci de descendre dans la couche d'eau avant de remonter mais les attaques sont parfois manquées. La vitesse du courant ne facilite vraiment pas les choses.

Difficile équation : trop de twitchs et le poisson peut prendre peur ; récupération linéaire avec un grammage trop élevé et c'est l'accroc assuré...

J'avais remarqué que sur certaines vidéos japonaises, les twitchs permettaient parfois de se faire remarquer par la truite. Il ne restait plus qu'à reprendre une récupération linéaire en attendant l'attaque.

Difficile équation : trop de twitchs et le poisson peut prendre peur ; récupération linéaire avec un grammage trop élevé et c'est l'accroc assuré...

Orage et fortune - Jour 2

Sur l'image précédente, le poste paraît évident. Pourtant l'étroitesse de celui-ci me fera manquer une fois de plus un joli poisson qui n'aura pas eu le temps de se saisir du leurre avant la fin du poste.

Rien de tel avec cette ambiance d'orage pour me faire accélérer le pas, m'énerver et rater poisson sur poisson alors que les postes se prêtent de plus en plus à une présentation adéquate pour un petit leurre.

Heureusement pour moi, après une énième attaque manquée, la pluie douce et tiède fait son apparition. Les orages se trouvent très en amont ou très en aval. Les quelques promeneurs ont déserté la zone et je me retrouve alors sur une portion beaucoup plus plate... Cette fois, le leurre va pouvoir remplir son office.

Orage et fortune - Jour 2
Orage et fortune - Jour 2

Les premières prises ont des robes tachetées absolument incroyables. De plus, elles s'enchainent de manière systématique. Pour moi il n'y a pas de doute, l'orage a été le déclencheur...

Orage et fortune - Jour 2
Orage et fortune - Jour 2

Comme dirait Fabien, nous avons à faire à de véritables guerrières. Tête impressionnante, nageoires musclées et longues alors que la taille des poissons n'est pas énorme.

Les plus grosses atteignent difficilement les 27cm.

Orage et fortune - Jour 2

Mais sur plusieurs postes j'observe et rate encore certains poissons avec des robes noirâtres jusqu'à ce que je touche un poisson avec une robe différente.

Tout y est, points à profusion, mélange de noir, de jaune et même de bleu...

Orage et fortune - Jour 2
Orage et fortune - Jour 2
Orage et fortune - Jour 2

J'ai devant moi un des plus beaux poissons de l'année en terme de couleurs.

Par gourmandise et en bénéficiant du fait que les orages ne sont toujours pas trop proches, je poursuis ma prospection sur des postes plus ou moins larges et parfois même sur de grands plats d'habitude occupés par les randonneurs.

Orage et fortune - Jour 2

Des poissons partout comme s'il en pleuvait et encore une rencontre tachetée au bout du fil qui prendra la pause dans mon épuisette.

Orage et fortune - Jour 2

J'ai oublié de préciser que le leurre qui m'a permis une fois de plus de passer correctement sur ce type de poste est le Tiny Fry 38 SP.

Contrairement à mes ruisseaux du Doubs et du Jura où certains PN sinking avec des coloris flashys sont interceptés violemment, ils sont ici ignorés ou juste suivis sans grande conviction.

Certains Tiny commencent d'ailleurs à avoir des marques et de gros éclats de peinture à force de heurter les rochers par imprécision ou pendant les combats...

Orage et fortune - Jour 2

Un dernier poste, un dernier tir et c'est le plus gros poisson de la session qui viendra me saluer avec ses stigmates d'une vie sur sol coupant.

Chez les humains on dit : "être sur le fil du rasoir" ? Vu l'état des nageoires, celui-ci incarne cette expression à merveille.

Orage et fortune - Jour 2
Orage et fortune - Jour 2

Cette fois j'aperçois un premier flash lumineux d'un éclair pas si lointain que ça. Il ne m'en faut pas plus pour abdiquer.

De retour à la location, le ciel se découvrira soudainement. Ainsi le grand Thranduil avait raison "Parfois un orage n'est qu'un orage..."

A suivre...

Orage et fortune - Jour 2
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Parce qu'il serait criminel de ne voir la pêche que sous un seul angle. / Eight Figure Production -  Hébergé par Overblog